Un guide essentiel pour la gestion des risques propres aux services financiers

La gestion des risques propres aux services financiers, généralement liée à un logiciel de gestion de la conformité, vise à réduire le risque global ainsi que les implications en matière de sécurité auxquels est confrontée une entreprise. Les firmes de services financiers sont de grands consommateurs de produits de gestion des risques propres aux services financiers, grâce aux experts veillant à ce qu’elles les mettent en place. Mais il existe également d’autres secteurs utilisant ces instruments de gestions des risques en vue de les réduire au minimum.

Comment fonctionne un logiciel de gestion des risques ?

Un logiciel de gestion des risques propres aux services financiers identifie les risques associés à un ensemble donné d’actifs et communique ces risques à l’entreprise, en général par le biais de tableaux de bord affichés sur écran. Il rassemble et compare les données dans le système informatique de l’entreprise et indique où se trouvent les risques. La gestion des risques propres aux services financiers permet également aux entreprises de gérer leurs risques informatiques par le biais de notifications les informant de toute violation de la sécurité. Ce logiciel peut également rappeler à l’entreprise de rafraîchir son système de sécurité en cas d’incidents. En outre, la gestion des risques améliore la continuité de l’entreprise en identifiant les pannes informatiques potentielles et réelles.

D’où viennent ces risques ?

Le type de risques gérés par les applications de gestion des risques propres aux services financiers est en général d’origine financière, par exemple, les risques de crédit, les risques liés aux taux d’intérêt ou l’incertitude des marchés financiers. Cependant, ce type de logiciel est également en mesure de couvrir les accidents, les obligations légales, l’échec de projets, les catastrophes naturelles ainsi que les attaques délibérées d’un ennemi.

Qui utilise un logiciel de gestion des risques ?

De nombreuses institutions financières, notamment les banques d’investissement et de détail, utilisent un logiciel de gestion des risques propres aux services financiers et de conformité. Les raisons justifiant l’utilisation d’un tel système peuvent tenir leur origine dans le désir d’atténuer les risques en termes d’investissement financier ou encore de couvrir les violations en matière de sécurité, à l’encontre de la continuité de l’entreprise. Mais outre les services financiers et bancaires, bien d’autres secteurs clés ont recours à la gestion des risques propres aux services financiers. Parmi eux, les sociétés de télécoms et informatiques, le secteur de l’énergie, des assurances ainsi que les organismes gouvernementaux et publics.

 

 

CRM pour les services financiers. Banques et compagnies d’assurance

Le contexte économique complexe de notre époque voit de nombreuses sociétés de services redoubler d’efforts pour se différencier de la concurrence. Cependant, les produits, les prix ainsi que les modèles de distribution peuvent se voir imiter par la concurrence. La meilleure façon d’attirer et de garder des clients est de proposer une excellente expérience client. La gestion de la relation client dans le domaine des services financiers permettra à vos employés de proposer aux clients une relation durable et fructueuse, tout en augmentant la rentabilité et en améliorant l’efficacité opérationnelle. Voici les avantages de la gestion de la relation client dans le domaine des services financiers pour les banques et les compagnies d’assurance.

Banques. La gestion de la relation client dans le domaine des services financiers peut contribuer à booster votre rentabilité, à fidéliser les clients et à gérer les risques de manière proactive.

  • Entretenez une relation plus rentable et durable avec vos clients grâce à une solution de gestion de la relation clients dans le domaine des services financiers
  • Rationalisez les principaux processus bancaires grâce à une solution de gestion de la relation clients dans le domaine des services financiers, et des dialogues guidés ainsi que des flux de travail automatisés.
  • Cette solution vous aide à partager davantage un portefeuille, et contribue à améliorer la rentabilité en capitalisant les opportunités de ventes croisées et à garantir l’alignement de la fixation des prix et des politiques aux stratégies de fidélisation.
  • Elle permet de mieux gérer votre exposition en intégrant harmonieusement des systèmes indispensables à l’identification des comportements à risques, tels que les paiements tardifs et les faibles notations de crédit.
  • Cela permet de réduire les frais d’exploitation à travers les succursales, les centres d’appel et les bureaux en minimisant les tâches administratives et les tâches inutiles propres aux fonctions intuitives en vue d’une meilleure productivité.

Assurances. Faites passer votre organisation d’un système axé sur les politiques à un système axé sur le client, en aidant vos employés à être plus efficaces grâce à une solution de gestion de la relation client dans le domaine des services financiers.

  • Capitalisez de nouvelles opportunités de ventes et contribuez à l’amélioration de l’efficacité opérationnelle grâce à une solution de gestion de la relation client dans le domaine des services financiers.
  • La gestion de la relation client propre aux services financiers contribue à développer la fidélité du client et les taux de renouvellement avec un service à la clientèle proactif, un traitement des réclamations rationalisé et une gestion des demandes plus rapide.
  • Elle améliore la souplesse du courtier et de l’agent au moyen de solutions et d’outils mobiles réduisant les tâches inutiles et permettant de consacrer davantage de temps aux discussions plus importantes et plus utiles avec le client.
  • Elle vous offre une visibilité sans précédent sur la filière des ventes, la fidélité du client, la productivité de l’agent/du courtier ainsi que d’autres avantages, grâce à un tableau de bord en temps réel ainsi que des analyses contextuelles.
  • Elle vous aide à respecter les exigences en matière de conformité réglementaire grâce à un flux de travail robuste et des capacités d’audit permettant de capturer et de suivre les domaines contenant les données principales.

Quelles sont les possibilités que vous offre un logiciel de gestion des actifs ?

Un logiciel de gestion des actifs est une solution complète, rapide et économe permettant la gestion efficace de vos biens logiciels et informatiques. Une simple console vous permet de découvrir et de suivre l’inventaire de vos biens logiciels et informatiques. Vous pouvez également générer automatiquement des rapports d’utilisation mettant en corrélation vos achats et licences existants en termes de logiciel. Le logiciel de gestion des actifs vous offre davantage de possibilités que le simple scan ou l’identification de logiciels. Il suit l’utilisation par un mesurage et identifie rapidement une sous-utilisation du logiciel, une mise en veille ou encore, permet de détecter si le bon nombre de licences a bien été acheté ou non. Ci-après, quelques fonctionnalités proposées par un logiciel de gestion des actifs.

Identifier et évaluer le logiciel. Grâce au logiciel de gestion des actifs, combinez l’inventaire logiciel, les licences et les données d’utilisation pour veiller à ce que votre entreprise ne paie trop ou pas assez de droits de licences pour les logiciels qu’elle utilise.

Combiner inventaire, achats et contrats concernant tous vos actifs IT. Découvrez les données de l’inventaire du matériel informatique et des logiciels sur des ordinateurs Windows et Mac OC et réconciliez l’inventaire des actifs IT avec les droits et accords de licences grâce à un logiciel de gestion des actifs.

Suivre et gérer vos importants contrats et fournisseurs IT. Suivre, gérer et réconcilier tous vos importants contrats IT ainsi que chaque information concernant votre relation avec un fournisseur. Recevez une alerte électronique lorsque des dates associées à votre relation fournisseur et d’autres contacts arrivent à échéance.

Générer les licences sur des serveurs et bureaux virtuels. Grâce au logiciel de gestion des actifs, vous pouvez démultiplier les connecteurs à VMware, Hyper-V et Citrix pour simplifier les accords de licence dans des environnements virtuels, où les licences concernant un logiciel ou du matériel informatique ne sont pas physiquement liées.

Intégration à d’autres technologies. Utilisez un logiciel de gestion des actifs au sein de votre environnement actif, Altiris, Microsoft SCCM ou SMS, VMware ESX, Microsoft Hyper-V et Citrix pour rassembler et gérer les actifs de votre entreprise.

Si vous êtes à la recherche d’un système de gestion des actifs financiers, veillez à en choisir un dont les fonctionnalités sont adaptées aux besoins de votre entreprise.

 

 

Le système de gestion réglementaire et ses avantages

À l’heure où nous voyons un nombre croissant d’entreprises souffrant d’un problème de réputation ou se voyant infliger de lourdes amendes, un système de gestion réglementaire est devenu une priorité particulièrement incontournable pour un conseil d’entreprise. Cependant, pour la plupart des entreprises, se conformer aux centaines d’agences réglementaires globales est une affaire complexe, s’avère laborieux et implique toute une série d’activités décentralisées. Enfin, l’approche vous expose à un certain risque et vous force à bloquer des montants importants de capital en vue d’amendes futures.

Grâce à un système de gestion réglementaire, vous pouvez simplifier les exigences réglementaires de manière drastique grâce à l’utilisation d’un processus en boucle automatisé qui permettra à votre entreprise de surveiller tous les changements réglementaires, de relier ces changements aux politiques de votre entreprise qui sont concernées, susciter des révisions et la publication de ces changements, et de donner aisément à la direction une certaine visibilité avec une piste d’audit complète.

Un système de gestion réglementaire digne de ce nom doit être une solution de gestion du changement réglementaire pour n’importe quelle entreprise cherchant à transformer son processus de conformité en vue d’accroître son efficacité et de réduire rapidement le risque. En acquérant un système de gestion réglementaire, vous pourrez bénéficier de deux avantages.

Processus de conformité aux exigences réglementaires rationalisé et automatisé

  • La centralisation et l’intégration des ressources d’information internes, telles que les procédures, les politiques et autres systèmes de contrôle comportant des modifications de réglementation externes et nouvelles concernant de changements potentiels.
  • La création de rapports et de flux de travail sur mesure en vue d’acheminer l’exposition potentielle au risque vers les personnes adéquates de votre organisation via des alertes automatisées.
  • Le rapport d’état des tâches de conformité et les détails relatifs à l’audit dans le système de gestion réglementaire.
  • La présentation de votre entreprise avec une seule vue unifiée des informations pertinentes en vue de suivre et de documenter la conformité.

La réduction des coûts et le contrôle du processus de conformité

  • La réduction des amendes réglementaires et les réserves de liquidité nécessaires, ce qui libère la capital d’exploitation via le système de gestion réglementaire.
  • Amélioration de la productivité et réduction des coûts grâce à l’automatisation du contrôle de l’agence réglementaire et des sites d’information, et la diffusion d’informations et les notifications basées sur la fonction.
  • Transparence garantie, responsabilisation et supervision via des tableaux de bord basés sur les fonctions centralisant les informations dans le système de gestion réglementaire.
  • Un suivi détaillé du statut de révision des polices pour la compréhension de votre position en termes de conformité, et piste d’audit complète.

 

 

Envisager un système de gestion de portefeuille informatisé

La comptabilité peut s’avérer laborieuse et elle empiète parfois sur le temps précieux dont vous auriez besoin pour conclure davantage de contrats ou trouver de nouveaux clients. Si vous utilisez encore un système ou un registre comptable classique, vous pourriez bien augmenter votre productivité professionnelle grâce à un système de gestion de portefeuille. La migration de vos données comptables vers un système informatisé prend du temps et requiert une certaine planification.

  1. Rassemblez les extraits de compte, les journaux financiers, les factures ainsi que d’autres relevés financiers que vous utilisez au quotidien dans le cadre de vos activités. Procédez à la réconciliation manuelle de vos relevés bancaires avant de passer à un système de gestion de portefeuille informatisé.
  2. Mais un système de gestion de portefeuille qui est adapté à votre budget et vous offre des fonctionnalités répondant à vos besoins. Lorsque vous l’installerez, suivez les consignes du fabricant.
  3. Lancez le système de gestion de portefeuille et saisissez les informations élémentaires de votre entreprise telles que le nom de votre société, l’adresse ainsi que d’autres coordonnées.
  4. Cliquez sur « Banque » ou « Comptes bancaires » dans le menu de configuration et saisissez les informations propres à votre compte lorsque vous y serez invité.
  5. Saisissez les informations relatives au client dans le système de gestion de portefeuille. S’ils vous doivent de l’argent, saisissez leur solde dans le champ « Montant dû » ou « Solde dû ».
  6. Saisissez le nom et l’adresse des fournisseurs ou des sous-traitants de votre entreprise. Si vous leur devez de l’argent, saisissez leur solde dans le champ « Montant dû » ou « Solde dû ».
  7. Saisissez les produits composant vos stocks ou les services prestés dans le système de gestion de portefeuille. Attribuez à chacun un numéro d’« Identifiant produit » ou d’« Identifiant stock » unique. Saisissez le montant que vous souhaitez facturer aux clients pour chaque produit ou service.
  8. Créez des factures pour de nouvelles ventes en cliquant sur « Nouvelle facture » ou » Nouveau reçu » dans le système de gestion de portefeuille. Saisissez les coordonnées du client ainsi que les informations relatives au produit et imprimez le tout.
  9. Créez des bons de commande pour le stock acheté auprès de clients ou de sous-traitants. Lorsque vous émettez un bon de commande et que vous apposez la mention « Payé » ou « Reçu », le système de gestion de portefeuille met vos registres à jour et les adapte.

 

 

 

Bases du système de gestion de fonds de pension

Pour les comptables, les auditeurs et les actuaires, la bonne manière de quantifier l’actif et le passif d’un système de gestion de fonds de pension s’avère être une source de controverses depuis longtemps. Avant 1985, les entreprises américaines jouissaient d’une latitude considérable en termes de reconnaissance des dépenses et de définitions des assomptions visant à orienter les systèmes de gestion de fonds de pension. Cette latitude fut quelque peu restreinte par le Financial Accounting Standards Board ou FASB et sa norme 87.

Assomptions démographiques

Les actuaires doivent définir des assomptions propres à un système de gestion de fonds de pension, simplement parce que les allocations de retraite sont payables ultérieurement. Certaines de ces assomptions sont démographiques, et stipulent donc que la durée de vie d’une personne retraitée sera de 70 ans ou que le nombre d’années d’ancienneté chez un employeur sera de 30 ans.

Assomptions économiques

Dans un tout autre registre, les assomptions quant au taux de rendement, propres à un système de gestion de fonds de pension doivent être faites. L’approche habituelle se base sur un taux d’actualisation ou d’escompte fixe, lié au taux de rendement réel des actifs présumé. Un taux de rendement réel est le rendement ajusté en fonction de l’inflation, et certains taux doivent être présumés sur base du meilleur point de vue en termes de réalité économique.

Report de comptabilisation

Parmi les principes de base étayant un système de gestion de fonds de pension, notons le report de comptabilisation. Ni les changements affectant les obligations en matière de pension, telles que celles qui peuvent découler d’une nouvelle convention collective, ni ceux ayant un impact sur la valeur des actifs du fonds ne seront directement reconnus. Chaque changement sera reconnu systématiquement et progressivement au cours des exercices suivants.

Équilibre actif-passif

Un autre principe important propre au système de gestion de fonds de pension stipule que dans la mesure du possible, le passif doit correspondre, ou tendre à équilibrer, les actifs correspondants. Même lorsque le passif n’a pas été établi et que les actifs peuvent toujours faire l’objet d’un contrôle, ils doivent figurer dans le système de gestion de fonds de pension en vue d’apporter une certaine clarté quant à la situation financière.

 

Quel est le but d’un système de gestion des placements ?

Un système de gestion de placements est un plan d’action élaboré par une organisation en vue de veiller à ce que son infrastructure ainsi que ses actifs soient utilisés afin de proposer la norme de service souhaitée. Les systèmes de gestion de placements sont en général utilisés lorsque les actifs sont co-dépendants par nature et doivent donc travailler en toute cohésion pour un résultat optimal.

L’objectif principal d’un système de gestion de placements est de clarifier la manière dont une norme de service donnée sera appliquée en utilisant les actifs désignés d’une façon qui soit légitime et optimale. Le terme « optimal » tend à décrire un scénario où une norme supérieure de service a le maximum de chance d’être atteinte, à un coût minime. D’autre part, légitime implique une présentation complète de tous les coûts et bénéfices à des fins de contrôle, de manière à jauger l’efficacité et l’efficience.

Une organisation met en place un système de gestion de placements en vue d’avoir un système opérationnel tenant compte des trois éléments principaux suivants : la maintenance, la mise à jour et les opérations. Une fois le cadre englobant ces trois éléments mis sur pied, il est alors plus facile pour une entreprise de comprendre pleinement la nature de ses immobilisations et leur valeur respective. Une entreprise se trouve alors mieux placée pour prendre des décisions avisées en matière de placements.

L’un des objectifs les plus pertinents d’un système de gestion de placements consiste à aider une entreprise à prendre des décisions éclairées en termes de planification. Un système de gestion de placements intelligent procure un cadre utile permettant d’évaluer les performances globales et de transmettre des informations vitales en vue de contribuer à une planification interne à court et long termes.

Un système de gestion de placements s’avère efficace lorsque la norme de service souhaitée se traduit en bénéfices tangibles, qu’ils soient monétaires, sociaux ou environnementaux. Bien qu’il puisse être difficile de quantifier certains de ces bénéfices, il est important d’avoir un type d’évaluation qui vous indiquera si le système de gestion de placements est à la mesure des frais encourus par rapport aux bénéfices accumulés.

 

 

Obtenir la certification en gestion des risques d’assurance

Les professionnels témoignent d’un certain savoir et d’un certain degré d’engagement envers leur profession en obtenant une certification en gestion des risques d’assurance par le biais d’une formation et d’examens attestant de leurs compétences. L’accomplissement réussi d’une série de formations mène à l’obtention d’une certification, tout comme la certification en Gestion des risques d’assurance et Gestion des risques, proposée par la Risk & Insurance Management Society et le programme de l’Associate in Risk Management des instituts.

La gestion des risques d’assurance est devenue la devise de la plupart des industries. Le terme fait à la base référence à un gestionnaire dont la tâche consiste à limiter les conséquences de toute perte fortuite encourue par une entreprise. Ce même gestionnaire qui a participé aux transactions, aux formations ainsi qu’à la sélection des employés et au contrôle des pertes. À l’heure actuelle, la gestion des risques d’assurance influence chaque aspect de l’entreprise, depuis la décision d’entreprendre des activités jusqu’à la fermeture des portes.

Une série de trois formations enseignent les compétences ainsi que les connaissances permettant de devenir un gestionnaire de risques efficace. La formation en gestion des risques d’assurance aborde le processus de gestion des risques, depuis l’identification à l’évaluation des conséquences éventuelles d’un risque sur l’entreprise. Contrôler les risques implique la découverte de pertes potentielles ainsi que la définition d’une procédure ou d’un processus visant à réduire la probabilité qu’une perte se produise, ou à limiter la taille de son impact. Un plan financier permet de planifier le budget ainsi que le financement de ces pertes potentielles ; dans certains cas, il est transmis à des compagnies d’assurance.

Le programme de certification du RIMS combine enseignement formel et ateliers. Pour obtenir le certificat en gestion des risques d’assurance, le participant doit obtenir un diplôme en gestion du risque ou suivre 2 formations auprès du RIMS en vue d’obtenir la connaissance élémentaire. Les candidats doivent suivre un atelier de deux jours sur la gestion des risques en entreprise, organisé par le RIMS. Ils ont ensuite l’obligation de participer à des ateliers, des colloques ou des formations répartis sur une période de 10 jours et organisés par le RIMS.

Détenir une certification en gestion des risques d’assurance témoigne du professionnalisme ainsi que de l’engagement d’un candidat vis-à-vis l’industrie de l’assurance. La certification en gestion des risques d’assurance prend du temps et de l’énergie. La plupart des compagnies d’assurances et courtiers remboursent ce type de formation. En revanche, le candidat utilise son propre temps. L’avantage réside alors dans la possibilité d’un avancement plus rapide et dans la possession d’un CV plus puissant, ce qui implique davantage de mobilité entre les entreprises.

 

 

Outils utilisés dans les logiciels de gestion de portefeuille d’investissement

Lorsque vous investissez en bourse, il est possible que vous tentiez d’investir tout votre argent dans une seule entreprise qui selon vous, va décoller et faire augmenter la valeur de vos actions de manière exponentielle. Cependant, les chances de pouvoir trouver une entreprise capable de connaître une croissance aussi rapide et investir en cette même société sont très minces. C’est pourquoi, si vous souhaitez faire des bénéfices en négociant des actions, vous devez vous diversifier et limiter les risques en investissant dans un plus large spectre d’entreprises. Un logiciel de gestion de portefeuille d’investissements facilite cette diversification.

Logiciel spécialisé

Pour vous aider à affronter le monde complexe des placements en actions, de nombreuses entreprises ont développé des outils logiciels de gestion de portefeuille d’investissements spécialement conçus pour vous aider à investir dans des actions, en toute intelligence. Elles rationalisent le processus d’investissement et vous maintiennent à flot quant aux développements du marché en général, ainsi que concernant les entreprises dans lesquelles vous avez investi. Parmi les logiciels de gestion de portefeuille d’investissements, notons Personal Stock Monitor par DT Link, Stox par JoeSoft et Portfolio Manager par Rellik Software.

Logiciels comptables

Les investisseurs se reposent en général sur un logiciel comptable normal lorsqu’ils effectuent des investissements, soit exclusivement, soit en combinaison avec un logiciel de gestion de portefeuille d’investissements plus spécialisé. Ce type de logiciel recense toutes les données financières personnelles, vous aidant ainsi à calculer les revenus, les dépenses et les taxes. Même lorsque ce logiciel de gestion de portefeuille d’investissements n’a pas spécifiquement trait aux placements en actions, il peut être utilisé à cette fin. Quelques programmes, Moneydance, Quickbooks et Quicken.

Logiciel de sélection de titres

Le logiciel de sélection de titres présente de nombreuses similitudes avec les logiciels de gestion de portefeuille d’investissements, mais il se concentre davantage sur des projections automatiques et conseille l’utilisateur quant au titre dans lequel il devrait investir. Ces logiciels de gestion de portefeuille d’investissements peuvent s’avérer efficaces, mais ils ne sont pas infaillibles. L’utilisateur doit donc adopter la plus grande prudence. Parmi les exemples de programmes, citons Stock Picker Pro, Stock Assault et Stock Picker RT par Investing Systems.